Comment fabriquer une télécommande RC ?

1. Pourquoi ce projet ?

Lors de construction de robot, de custom RC, de divers bricolages, j’ai souvent besoin de piloter une sortie via une télécommande RC. Il existe bien évidement des kits de tout genre mais aucun ne me convenait vraiment car, bien souvent mono sortie, pas très polyvalent et surtout pas évolutif…


2. Quel matériel ?

Nous allons maintenant décomposer ce projet en plusieurs briques :

  1. Le hardware.
  2. Le schéma électronique.
  3. Le firmware.
  4. Fabrication et assemblage.
  5. Installation.

Le projet est un système  d’acquisition  et de conversion d’un signal PPM venant d’un récepteur RC  en deux interrupteurs multimodes paramétrables.
Nous souhaitons pouvoir activer via une sortie d’un récepteur RC  des interrupteurs  (ici des mosfets N) afin de pouvoir contrôler différents éléments comme un moteur, led, buzzer, pompe, relais de puissance, etc.. Et, cela depuis notre télécommande RC.

a. Le hardware

Le cerveau du montage :

Nous utiliserons un Microcontrôleur bien connu, le fameux  ATTiny 45/85 de Microchip (anciennement Atmel) . Il dispose d’un oscillateur interne ainsi que 6 I/O pour seulement 8 petites pattes !

Les composants du montage :

Les fournitures diverses :
Gaine thermo rétractable pour l’encapsulation du module.

b. Le schéma électronique :

Peu de composants sont nécessaires au fonctionnement de ce projet, le schéma est assez simple.
Le bouton SW est pour le changement de mode.
Les Pads à souder ‘’BEC+’’  sont  pour  strapper l’alimentation venant du recepteur RC vers Vin pour alimenter les Mosfets.
Si une alimentation est connectée aux bornes Vin il faut libérer le strap ‘’BEC+’’ !
Les pads ‘’BEC+’’   se connectent à l’aide d’une goutte de soudure ici représentée en rouge.

c. Le firmware

Le firmware est disponible dans le fichier « PRCSW1.zip » .
Pour le flashage du module rien de plus simple. Il vous faut une pince SOIC8 de programmation.

Installer le core Attiny avec le gestionnaire de cartes d’Arduino.

Charger le source « PRCSW1.ino ».
Puis, sélectionner les options de carte suivantes afin de compiler le source correctement et pouvoir flasher le module. Le numéro de port com est différent selon votre configuration.

Cliquez maintenant sur l’icône téléversement de l’IDE Arduino.
Après le téléversement terminé, la led clignote, c’est bon signe !

d. Fabrication

Nous commencerons par la fabrication du PCB.
Pour cela vous disposez des fichiers gerber dans le .zip du projet.

Le boitier

Pour garder un minimum de poids et d’encombrement nous envelopperons notre circuit dans une gaine thermo rétractable de grosse section en prenant soin de laisser à découvert : Le switch et la led.

e. Installation et test

Faire un strap sur « BEC+ » avec une goutte de soudure.

Brancher une led avec une résistance en série en respectant la polarité sur les sorties
C1 et C2. Brancher maintenant le câble du récepteur RC en respectant la polarité.

Garder la télécommande éteinte pour le moment.
La led clignote rapidement pour indiquer que le signal RC est absent.
Dans ce cas toute les sorties sont inactives. Idem lors de la perte du signal pendant l’utilisation.
Seul le mode de fonctionnement est conservé dans l’eeprom de l’Attiny.

Appuyer sur le bouton SW pendant une période supérieure à 2 secondes pour entrer dans le mode configuration.

Puis appuyer brièvement sur le bouton SW pour sélectionner un des modes de fonctionnement.
La led émet alors une série de flash correspondant au numéro du mode.
(ex : mode 3 = 3 flashs rapides)

Les différents modes (4) :

  • Mode_Moment = 1; // mode SW1&SW2 en Monostable
  • Mode_Toggle   = 2; // mode SW1&SW2 en Bistable
  • Mode_Flash     = 3; // mode SW1&SW2 en Clignotant
  • Mode_Mix        = 4; // mode SW1 en Bistable  &  SW2 Monostable

 

La sortie du mode de configuration est automatique après 5 secondes sans activité sur le bouton SW. La Led  émet alors un long flash indiquant la validation de l’écriture du nouveau mode dans l’eeprom et la sortie du mode de configuration.


4. Évolutions envisagées

Côté firmware :

Ajouter de nouveaux modes.

Laisser un commentaire