A la découverte du Carson X-Crawlee

Le « Sermaise Electro Modélisme » est un jeune club du sud de l’Essonne. Créé sous la forme d’une association loi 1901, son but est de promouvoir le modélisme électrique de voitures radiocommandées tout-terrain 1/8e et 1/10e dans un esprit convivial et une ambiance ludique.

Parmi les adhérents du club nous sommes un groupe d’irréductibles, passionnés par le crawler. C’est ainsi que nous avons découvert le CARSON X-Crawlee distribué par la société CONRAD.

Comme tout crawler, la voiture n’est pas faite pour battre des records de vitesse. Un crawler est un engin de franchissement qui doit être capable, dans la limite de son échelle de reproduction, de s’affranchir des obstacles qu’il rencontre sur son chemin.

Le CARSON X-CRAWLEE est donc équipé d’un châssis trial tout-terrain lui permettant de tout escalader. Le crawler vient à bout de presque toutes les embûches grâce à ses essieux placés en quinconce, à une transmission rigide et à ses roues Beadlock vissées.

Bien entendu c’est un quatre roues motrices. Le cadre en aluminium est robuste. La suspension se fait par l’intermédiaire de bras oscillants et d’amortisseurs hydrauliques réglables. Là encore, l’aluminium est présent.

Le CARSON X-CRAWLEE est livré en version RTR, c’est à dire entièrement monté avec toute l’électronique nécessaire pour pouvoir partir à l’aventure dès la sortie de sa boîte.

CARSON X-CRAWLEE au 1/10e

Adhérent au club « Sermaise Electro Modélisme » et passionné de la discipline crawler, je suis toujours à la recherche d’optimisation de mes voitures.

Maintenant, avec le CARSON X-CRAWLEE « je grimpe aux arbres » grâce aux transformations très simples qui suivent.Graissage des ponts et optimisation des roues sur

Crawler CARSON X-CRAWLEE 1/10e

En Crawler, les ponts de transmission sont des pièces maîtresses de la mécanique de votre engin. Le graissage des ponts de transmission du CARSON X-CRAWLEE et de tous les autres Crawlers remplissent 3 fonctions :

  • Eviter l’usure prématurée du différentiel et des roulements.
  • Etanchéifier vos ponts afin que l’eau et la poussière n’y pénètrent
  • Et éventuellement lester vos ponts pour positionner le CG (Centre de Gravité) au plus bas possible.

Première étape, le choix de la graisse…

  1. En Crawler, on choisit surtout de la graisse très visqueuse. A la limite de la consistance du miel. Vous pouvez utiliser de la graisse universelle 3 en 1 que vous trouverez dans tous les magasins de bricolage ou mécanique auto. Elle a de bonnes propriétés de lubrification, mais certes il y a toujours mieux.
  2. La graisse mécanique au lithium est idéale pour les roulements, axes et moyeux. Elle est anticorrosion, résistante à l’eau et a un pouvoir anti-usure de longue durée.
  3. La graisse marine. La fameuse graisse bleue (ou verte) ! Pour ma part, c’est celle que j’utilise pour mes Crawlers et Scales car je pratique beaucoup en milieu humide, façon « Camel Trophy ». C’est surtout une graisse qui préserve très bien de la corrosion et qui ne disparaît pas à chaque immersion. De plus, elle possède une forte tolérance à la chaleur.

Démontage du pont avant :

La particularité du pont avant, est que ce dernier comporte des éléments de direction (fusées, porte –fusées, cardans), le servo et la platine de fixation.  La majorité des ponts arrière sur les Crawlers sont fixes, donc plus simple d’entretien.

Le pont arrière du CARSON X-CRAWLEE ne possède pas de direction. Mais il est prévu d’origine, pour pouvoir en installer une. Il deviendra alors 4WD.

  1. Le modèle en question est un Crawler CARSON CRAWLEE-X 1/10e. Avant toute chose, aidez-vous de votre notice détaillée qui vous sera d’une grande utilité au démontage. Certains modèles de Crawlers et Scales sont livrés avec une notice plus ou moins complète. Nous allons donc voir tout cela, ensemble.
  1. Enlever les 2 roues du pont de transmission avant.

  1. Dévisser les liens des suspensions et des tirants inférieurs du pont de transmission. Faites coulisser l’arbre de transmission avec le pont, vers l’avant.
  2. Prenez un petit gobelet pour ne pas perdre vos vis ou faites comme moi : laissez-les sur les amortisseurs/tirants. Vous vous perdrez moins avec les entretoises.

Enlevez les tirants supérieurs (ceux qui effectuent le travail de Torque twist du 4×4) de la base de l’arbre de transmission. Je laisse ces vis pour l’instant, pour ne pas les perdre.

Dévissez la fixation de la barre de direction, du cardan. Ensuite, les 2 vis de rotules, du même cardan. Mettez ces vis dans le petit gobelet.

 

6)  Passons au servo de direction. On commence par le palonnier, suivi des 4 vis de fixation du servo. N’oubliez pas de débrancher la prise du servo au récepteur si vous ne l’avez pas déjà fait.

7)  Sur ces photos (.7), il faut enlever les 2 vis du pare choc. Enlevez les supports de fixation du servo. Vous ne pouvez pas vous tromper, car ces vis solidarisent l’ensemble du pont.

8) Idem pour les 2 supports d’amortisseurs/tirants… Ils solidarisent le pont.

9)  4 vis tiennent encore le milieu de votre pont. Il ne reste plus qu’à défaire les 2 vis du second cardan.

GRAISSAGE DU PONT

Voici la fameuse graisse marine !

Nous voilà avec notre pont séparé en 2 parties. On y voit le différentiel, les roulements à billes (Photos.10 et 11) et les biellettes en métal qui transmettent l’énergie motrice aux roues. Mettez de côté les biellettes et les roulements dans un gobelet remplie de WD40 …ça leur fera du bien aussi !

 

NOTA : Prenez bien soin de repérer le sens du différentiel dans son logement… Sinon, il va y avoir un « quick » quand vous irez rouler ! Le train avant tournerait dans ce cas en sens inverse du train arrière…

Voilà ce qui arrive au bout de quelques runs … Il n’y a plus beaucoup de graisse.

 

11) La graisse marine est idéale pour la discipline du Crawler. Très épaisse, elle remplit bien tous les coins. Mais surtout, quand vos ponts traverseront une bonne flaque d’eau …la graisse restera en place. Encore heureux que les ponts du CARSON CRAWLEE-X soient simples à démonter ! Chez certains fabricants, c’est un peu plus casse-tête. Mais bon ! On aime ça aussi. (Sinon, ce serait moins drôle me direz-vous.)

 

Comme vous voyez, je n’hésite pas à bien « bourrer » mes ponts de graisse : le compartiment entier du différentiel, le différentiel, bien sûr, les bras où se logent les biellettes en métal et même le second compartiment, qui constitue le pont rigide. Cela va créer un poids supplémentaire dans vos ponts roulants, non négligeable…Vous verrez par la suite.

 

12) Remettre en place les biellettes en métal avec leurs roulements à billes et refermez vos 2 coquilles. Serrez les 4 premières vis des bras du pont. Essuyez bien l’excèdent de graisse avec une serviette en papier. Surtout du côté extérieur de tous les roulements (car la poussière, le sable et la terre) risque de s’y coller et devenir abrasif.

Procédez de la même manière pour le pont arrière.

Remonter votre pont en reprenant les étapes à l’envers de ce Tuto ou suivez les instructions de votre notice sans trop serrer, si vous possédez des ponts en plastique.

Pont avant

Pont arrière

 

13) On leste un peu plus le pont avant car en Crawler on a tendance à vouloir « grimper raide ». Il faut donc privilégier l’accroche avant. A l’origine les ponts faisaient 163g chacun. Cette prise de poids est considérable pour abaisser le centre de gravité.

Elle contribue à acquérir des capacités de franchissement inattendues.

 

OPTIMISATION DES MOUSSES ET PNEUS

 

  1. Le travail des pneus est tout aussi important que celui des ponts de transmission. Trop rigides, les capacités de franchissement seront médiocres. C’est un problème de grip diront certains. Et ils n’ont pas tort de penser cela.

L’astuce se trouve dans la taille des mousses qui constituent l’intérieur des pneus.  En enlevant un peu de mousse, le pneu s’écrasera légèrement, augmentant par la même occasion la surface de contact du 4×4.

15)  Munissez-vous d’un couteau bien affûté ou d’une lame de cutter (voire 2 lames, car la mousse est très abrasive). Le principe est de tailler la mousse aux ¾ ; très grossièrement. Attention de ne pas la découper entièrement, sinon c’est fichu. Ça formera une boule dans la jante et déformera le pneu.

16) Le but à atteindre, dans cette opération, est une taille en étoile ou engrenage. Essayer avec des ciseaux ou une lame de cutter. Faites très attention à vos doigts… Ils peuvent être utiles pour manipuler la radio.

17) Avant de remonter les pneus sur leurs Beadlocks, voici une astuce pour abaisser considérablement le centre de gravité de votre 4×4 : il faut lester les jantes ! Le comportement de votre véhicule sera optimisé pour l’effet de Torque Twist qui demande un bon plaquage des roues.

Prenez de l’étain à souder et enroulez-le autour de la jante bien proprement. De temps en temps, mettez une pointe de colle (Cyanoacrylate) pour éviter le déroulement à l’intérieur de la jante.

 

Ça marche nickel pour mes véhicules depuis des années. Franchement ! N’hésitez pas à mettre 200g dans les roues avant et une différence de 100g pour les pneus arrière.

Vous avez peur pour le moteur avec ce poids supplémentaire ? Par expérience, les moteurs « charbons » de type 540 fonctionnent parfaitement sur des Crawlers avoisinant les 1,00kg -1,5kg. Aucun problème sur le rendement mécanique.

 

Sur la dernière photo, on voit bien la différence entre le pneu retaillé et celui d’origine.

 

Roue arrière

Roue avant

 

18) Il faut bien équilibrer vos roues. Les roues avant doivent faire le même poids. Tout comme les roues arrière. Dans cette configuration : Ponts graissés + Roues et lestées. Votre Crawler ou Scale gagnera en comportement. Il pourra passer des obstacles, qu’il ne pouvait passer avant, sera plus stable en dévers et en montée pure.

Votre Crawler restera longtemps opérationnel si vous l’entretenez régulièrement et resserrez les vis de vos ponts rigides et de roues après chaque run.

Allez, bonnes grimpettes !

Laisser un commentaire